La boule Cauchoise

 

 

Historique de la boule cauchoise


Jusque dans les années 1960,  on jouait à la boule cauchoise le dimanche après-midi dans les bouloirs attenant à des cafés. Dans l’ancien canton de Valmont, il y avait des « bouleux » à Valmont au café Dubuc du Haras, à Thérouldeville au café Leborgne, à Theuville-aux-maillots et le dernier à Gerponville, un bouloir couvert qui a disparu avec la fermeture du café en 1990.

Les femmes ne jouaient pas, quant aux jeunes garçons ils pouvaient jouer à partir de 14 ans mais toujours après les « vieux »! En semaine, on « jouait la bouteille » avec les copains : celui qui perdait offrait la bouteille de cidre ou de vin.

Des concours de boules cauchoises ont été organisés jusqu’en 2004 avec les Amis de Constant Lecoeur.

En 2013, il existait encore 6 bouloirs dans le Pays de Caux (3 bouloirs simples : à Yvetot, Ecretteville-les-Baons, Luneray et 3 bouloirs couverts : à la Chaussée, Sasseville, Avremesnil), mais il y a sûrement d’autres bouloirs cachés dans les villages du pays de Caux….

En 2017, un bouloir a été créé à Saint-Pierre-en-Port dans l’ancien presbytère, au musée de la maison des croyances, sur le modèle de celui de Gerponville grâce au plan établi par M. Gérard Vincent et confié à Jean- Paul Hervieux- Duterroir..

 

 

La boule cauchoise : règlement


Le but du jeu est de se rapprocher le plus du gars. La boule située le plus près du gars compte un point. Si toutefois une boule de la même équipe touche la boule gagnante sans toucher la boule adverse elle compte un point supplémentaire.

Les parties se déroulent en 7 points (partie courte) ou en 13 points (partie longue). Toutefois, on peut procéder en cas de temps limité à une version qui comporte 6 parties (dites mènes), en cas d’égalité de points une 7e mène est nécessaire pour départager les équipes.

Si deux boules sont ex-æquo la partie est à rejouer. Toute boule sortant du bouloir est éliminée. Toute boule n’ayant pas franchi la moitié du bouloir est à rejouer une seule fois.

Le tir direct sans que la boule ait roulé entraîne l’annulation du jet.

Lorsque le gars est lancé, il doit automatiquement avoir franchi la moitié du bouloir. En cas de 2 échecs du lancement du gars, le gars revient à l’équipe adverse. Si le gars se trouve expulsé du jeu la partie est à rejouer.

Le déroulement du jeu :

Le jeu peut se dérouler en individuel, en doublette ou en triplette. Chaque joueur dispose de deux boules en doublette ou en triplette, de trois boules en individuel.

Avant de commencer le jeu, le gars est lancé par l’arbitre ou une personne neutre. Tous les joueurs lancent une boule en même temps. Le plus près du gars commence la partie. Les joueurs se placent derrière une ligne située à un mètre du fond du bouloir, parallèle à la ligne médiane.

Après le lancement du gars par le gagnant, il est joué une première boule toujours par le joueur qui a obtenu l’engagement. L’équipe adverse jouera ensuite sa première boule, puis ce sera à l’équipe qui ne tiendra pas le gars de jouer afin de prendre la main.

Le vainqueur de la mène (partie) sera celui qui est le plus proche du gars dès que plus aucune équipe n’a de boules à jouer.

Pour les mènes suivantes, la remise en jeu sera faite par l’équipe vainqueur de la mène précédente.